Timberline lodge – Cascade Locks

17 août, transfert vers Timberline lodge

Réveil à 5h pour attraper le bus qui passe à 6h30 pour Redmond et de là monter dans le bus pour Government camp situé 100 miles plus au nord. Je voyage avec Steer et Stretch qui se sont fiancés au sommet du mont Whitney il y a quelques semaines. Hélas, quand nous arrivons, le bus pour Government est déjà rempli à craquer de hikers qui font leur migration vers le nord ; pas de place pour nous. On réfléchit à la situation en allant déguster des œufs au bacon dans un restaurant de quartier. Un couple nous propose faute de mieux de nous ramener au camping de Sisters. Voilà comment nous nous retrouvons à notre point de départ à 11h du matin sans solution pour rejoindre le trail.

Au camping je retrouve avec beaucoup de plaisir Good Snacks. Nous avions marché ensemble dans la Sierra et je ne l’avais pas revue depuis. Good Snacks a organisé sa migration vers le nord avec un trail Angel, mais sa voiture est complète. Pas simple tout ça !

Retrouvailles de Good Snacks et Pepe

Papa Homie, trail Angel à Sisters arrive vers midi au camping pour récupérer trois hikers. Il y a une place pour moi cette fois. Voici un problème de résolu. Je vais pouvoir m’attaquer au problème suivant : pas d’hébergement disponible à Government camp et aucune possibilité de bivouac dans les environs.

Papa Homie accepte de pousser de quelques miles et me laisser à Timberline lodge situé à proximité d’un site de bivouac sur le trail.

Timberline lodge est un hôtel de montagne construit en 1936 sur le mont Hood. Il est assez célèbre car il a servi de décor pour le tournage de Shining avec Jack Nicholson. Nous arrivons sur place dans la pluie, le vent et le brouillard : l’ambiance parfaite. Quand Papa Homie m’abandonne sur le parking de l’hôtel, je me dis que finalement j’étais bien au camping de Sisters…

Je trouve assez rapidement mon site de bivouac et j’entreprends le montage de la tente sous une pluie battante. Une hikeuse arrive trempée et grelottant de froid après avoir marché les quelques miles qui séparent Government camp de Timberline lodge. Elle essaie de monter sa tente avec difficulté car ses mains sont engourdies. J’interromps le montage de ma tente et je vais lui donner un coup de main. Une fois sa tente installée, elle disparaît dans son duvet et je n’entendrai plus parler d’elle jusqu’au lendemain matin. Je ne fais pas mieux ; pas de repas au Timberline lodge comme je l’espérais. Je dîne avec les quelques restes qui traînent au fond de mon sac.

18 août, mile 2098 à 2110 (851m)

La pluie a cessé pendant la nuit. Les hikers sont nombreux dans la salle du petit déjeuner du Timberline lodge au milieu d’une clientèle de touristes plus traditionnels. Ce buffet à volonté fait partie des incontournables du PCT. Je retrouve ici avec grand plaisir Hanging out et Bonobo que je n’avais pas vus depuis longtemps ainsi que Howcome et asthmatic Bear. Le buffet prend très cher, mais les serveurs impeccables de l’hôtel le reconstituent imperturbablement après chacun de nos passages.

Timberline lodge
Pepe, Howcome, Bonobo, Asthmatic Bear

Après avoir récupèré mon colis de trois jours de nourriture, je retourne paresseusement faire secher mes affaires avant de reprendre le trail vers 13h.

Vers 18h, un agréable site de bivouac est visible depuis le chemin. Une rivière coule à proximité. Je passerai la nuit ici.

19 août,mile 2110 à 2136 (1136m)

Une journée de marche assez ennuyeuse aujourd’hui, un peu égayée par le trail magic original de Erik et Suzy, deux grands parents dont le petit-fils marche sur le PCT.

Erik et Suzy

Le clou de la journée était la variante de Eagle creek, un impressionnant chemin taillé dans de profondes gorges et une rivière aux multiples cascades. Dommage, l’endroit a été balafré par un gigantesque incendie il y a quatre ans, déclenché par un garçon de quinze ans qui jouait avec un feu d’artifice. Le juge fédéral l’a condamné à titre d’exemple à une amende de 37 millions de dollars pour laquelle il effectue un versement chaque mois. Cela a déclenché ici une tempête médiatique. Espérons qu’elle aura le mérite d’inciter à la prudence.

Le trail passe derrière la cascade, comme dans le Temple du soleil !

20 août, mile 2136 à 2148

La matinée est consacrée à la fin de la descente des gorges de Eagle creek pour atteindre la large vallée du fleuve Columbia et son célèbre pont « bridge of the Gods » qui marque pour le hiker la fin de l’Oregon et le début de sa traversée de l’état de Washington. C’est ici que finit la randonnée de Cheryl Strayed dans son livre Wild et c’est émouvant de penser que la force de ce récit qui m’a amené ici à mon tour.

Bridge of the Gods

J’arrive à Cascade Locks au moment des PCT days, une exposition où les fabricants de matériels de randonnée viennent présenter aux hikers leurs nouveautés. Mais c’est aussi un prétexte aux hikers pour un grand rassemblement festif. Le ciel est gris, le temps est un peu venteux et il ne fait pas très chaud. Le message est clair : Washington ne m’offrira pas la météo de rêve que la Californie et l’Oregon m’ont réservé jusqu’ici.

J’installe ma tente parmi celles des autres hikers, sur l’île qui fait face à la ville. Mon programme est simple : une douche, le lavage de mon linge, un ravitaillement pour quatre jours, une petite visite à l’exposition où j’espère dénicher une nouvelle paire de chaussures pour Washington. J’espère bien être de nouveau sur le trail demain matin.

Les hikers sont là !


4 réflexions sur “Timberline lodge – Cascade Locks

  1. J’avais trois épisodes de retard. Retard comblé !
    Nous sommes à Palerme où la pluie n’a pas contrarié quelque montage de tente depuis pas mal de temps… Hier, j’ai envoyé à Anne une vidéo dans laquelle j’ai capturé une place où vous aviez dîné. C’est assez incroyable : nous sommes théoriquement sur la même planète et pourtant… Pourtant, quelle distance avec Lyon. Pourtant quelle incroyable distance avec l’Oregon.
    Profite bien de ces dernières semaines. Même si les jours sont parfois longs sur le sentier, je ne doute pas du fait que tu en auras un jour la nostalgie. Si, enjoy!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s