Burney – Castella

21 juillet, mile 1411 à 1419 (990m)

Nous étions bien une quarantaine de hikers dans le gymnase de l’église de Burney. Ne me demandez pas pourquoi l’église dispose d’un gymnase, mais c’est ainsi. Nous disposions aussi d’une cuisine très bien équipée, de tables pour notre repas et de douches. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’était le paradis car les hikers ne sont pas tous des anges, loin s’en faut.

Comme d’habitude, coups de fil à la famille, ravitaillement pour quatre jours et envoi d’une boîte de ravitaillement à Castella, ma prochaine étape, car là bas les possibilités sont très réduites. J’ai aussi réussi à trouver un coiffeur pour tailler ma barbe un peu trop foisonnante.

Mais pas de temps à perdre, dans l’après midi un Trail Angel vient me prendre pour me ramener sur le trail pour une courte section jusqu’à Burney falls campground.

C’était déjà dans nos têtes, mais cette pancarte qui indique qu’on est maintenant plus proche du Canada que du Mexique fait diablement plaisir.

22 juillet, mile 1419 à 1447 (1613m)

Aujourd’hui commence le quatrième mois de marche. Mon moral est bon. Je savoure toujours autant le bonheurd’être sur ce chemin, au contact avec cette nature si sauvage. Je ne me  lasse pas de la variété des paysages, des surprises du trail, des rencontres, du ciel bleu perpétuel. Je savoure aussi ce corps qui s’est adapté, endurci aux longues journées de marche. L’esprit aussi s’est habitué au rythme lent et monotone de la marche. La journée commence avec le plaisir des premières heures de marche lorsque le corps est plein d’énergie et que la nature est somptueuse dans l’air cristallin et la lumière du matin. Puis la pensée devient vagabonde. Bientôt, la lumière va devenir dure, les reliefs et les couleurs vont s’estomper et il va falloir se protéger du soleil. Un peu de musique ou un podcast permettront alors de tromper l’ennui ou la fatigue. Il faudra tenir jusqu’à la fin d’après midi lorsqu’on retrouve un peu de fraîcheur et une nature pleine de lumière et de couleurs. Une fois la tente en place et après un brin de toilette à la rivière quand c’est possible, s’installe de nouveau un sentiment de grand bien être. Je ressens que ce rythme de vie basé sur la lenteur et l’effort de la marche me fait du bien, qu’il nettoie des tuyaux qui en avaient grand besoin.

Aujourd’hui, le chemin a décidé de reprendre de l’altitude. Il nous emmène sur les crêtes où la vue donne sur les modestes montagnes de Californie du nord couvertes par une épaisse forêt et là bas au nord sur le mont Shasta. L’air est déjà troublé par les brumes de chaleur, mais enfin on est content d’être là haut. Ça tombe bien, parce qu’on va y crapahuter toute la journée.

Sur les crêtes. Au fond le mont Shasta (4300m)

23 juillet, mile 1447 à 1473 (696m)

Le chemin s’obstine pendant encore de nombreux miles à parcourir la crête en jouant aux montagnes russes en direction du nord. La perspective du Mont Shasta dans la lumière du matin est comme un bonbon qu’on va sucer un long moment. L’après midi c’est la grande descente vers la rivière Mc Cloud. Le ciel prend progressivement une teinte orangée inquiétante. Au bivouac, j’apprends par des hikers que l’incendie de la Dixie river (celui que j’ai contourné) brûle plus que jamais. Des maisons ont été détruites et Chester où j’ai fait étape il y a quelques jours a été évacué. Un autre incendie s’est par ailleurs déclaré vers le mont Shasta. Il ne menacee pas le trail pour l’instant.

Mont Shasta dans la lumière du Matin
Sur les crêtes
Ce jeune cerf est très sociable. Il va rester à quelques mètres de moi pendant toute ma pause déjeuner

24 juillet, mile 1473 a 1502

Le ciel est sombre encore toute la journée à cause des fumées. Le soleil quand on le voit n’est plus qu’un disque orange qui ne parvient pas à réchauffer l’atmosphère. Deux grosses bosses à passer aujourd’hui avant d’arriver à Castella. La première permet d’accéder à la jolie squaw Valley, la deuxième me ramène à la civilisation avec tout en bas la bruyante autoroute interstate 5. J’atteins enfin le campground de Castella où  je m’installe dans l’espace réservé aux hikers du PCT. On dîne entre hikers dans une joyeuse ambiance. Ce fut une grosse journée de marche pour profiter d’un zero day demain à Castella.

Squaw Valley dans un ciel plein de fumées

6 réflexions sur “Burney – Castella

  1. Nico, nouvelle épreuve que ces incendies , décidément rien ne t’aura été épargné .heureusement tu es solide …. Voir blindé maintenant !
    Et la fermeture éclair … on en est où ?
    on pense bien à toi ,bises

    Aimé par 1 personne

  2. Merci de ce nouvel épisode et de ces images toujours aussi splendides.
    J’aimerais que tu nous parles plus en avant de ta marche intérieure. Pas la spirituelle – tu en es le gardien – mais plus volontiers de ce à quoi tu penses le matin avant de partir, ce à quoi tu réfléchis quand tu te mets en mouvement, ce qui te permet de continuer à avancer quand tes cuisses, tes mollets, tes pieds et ton dos, épuisés, déposent un préavis de grève.
    Te souviens-tu à la pause de midi de ce qui occupait tes pensées du matin ?
    Te rappelles-tu, à la fin de ta marche, des sujets auxquels tu as réfléchi dans la journée ?
    As-tu des mantras qui te permettent, saoul de fatigue, de continuer à avancer et qui font que ton poids s’allège quand ton cerveau s’irrigue aux éthers de l’épuisement ?
    Au plaisir, encore une fois, de te lire.

    Aimé par 2 personnes

  3. Hello Nico, j’aime beaucoup dans ce post ta façon de parler du rythme des journées, du rapport entre ton corps, ton coeur, la nature, cette jolie communion qui semble proposer son évidence et dans laquelle tu te fonds. Merci pour ces très belles lignes

    Aimé par 1 personne

  4. Encore merci pour ces nouvelles en espérant que les incendies ne perturberont pas trop la suite du programme !
    Vu des médias français, ils semblent impressionnants !
    Nous sommes avec toi par la pensée !

    Aimé par 1 personne

Répondre à donquichotte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s