South lake Tahoe – Sierra city

7 juillet – South Lake Tahoe

South lake Tahoe est une petite ville station de ski située au bord du beau lac Tahoe à 2000m d’altitude et finalement pas très loin de la baie de San Francisco. J’ai réservé une nuit au Mellow mountain hostel, une auberge de jeunesse proche du centre ville.

The Mellow mountain hostel
D’où viennent les européens qui séjournent au Mellow mountain hostel ?

Ma priorité est de réparer les fermetures éclair de la tente. Je vais finalement trouver Mary, une couturière habituée à faire ce type de réparation qui adore parler de randonnée. Elle a changé les glissières et maintenant ça marche très bien. Soulagement !

Merci Mary !

Le reste du temps est consacré à des appels téléphoniques à la famille, à acheter des nouvelles chaussures (hoka one one torrent 2), à expédier le matériel Sierra dont je n’ai plus l’utilité et à acheter 5 jours de re-approvisionnement pour aller jusqu’à Sierra city. Un de mes bâtons de marche est cassé. il a perdu son embout. je trouve dans la hiker box* un baton en bon état qui fera l’affaire.

Ouf ! Les jours de re-approvisionnement sont encore plus fatigants que les jours de marche.

8 juillet, mile 1091 à 1096 (2400m)

Debby travaille plus ou moins pour le Mellow mountain hostel. Pour 15$, elle me ramène sur le trail. Elle supporte Donald Trump et déteste Joe Biden. Dans la voiture, la discussion tourne autour de la nécessité ou pas d’un état régulateur. Heureusement, nous arrivons au PCT trailhead avant que la discussion ne s’échauffe et nous nous quittons bons amis.

Il est 17h. Je vais longer dans une belle lumière le petit lac de Echo Lake et ses jolis chalets aggripés aux rochers, avant de trouver quelques miles plus loin au bord d’un autre lac un bel emplacement de bivouac. Ma tente est montée au milieu d’une multitude d’autres tentes. Facilement accessible, l’endroit est prisé manifestement par les randonneurs du coin.

Quelques photos de Echo Lake…

9 juillet, mile 1096 à 1119 (2254m)

Zut, mon deuxième bâton de marche est en train de rendre l’âme à son tour. Espèrons que je trouverai son remplaçant dans la hiker box de Sierra city dans quatre jours.

Après une bonne journée de marche, je pose  les cannes au bord d’un petit lac. Encore une fois, beaucoup de monde s’est donné rendez-vous ici. Baignade, lessive, réparation d’un sac de nourriture, un peu de blog et au lit.

Lac du matin…

Lac du soir…

10 juillet, mile 1119 à 1141 (2549m)

Une belle journée de marche sur les crêtes qui dominent le lac Tahoe. Je rencontre beaucoup de randonneurs car la région est réputée pour la beauté de ses itinéraires qui se réalisent sur quelques jours. Du haut des crêtes, on profite de belles perspectives sur le lac, mais on se retrouve aussi quelquefois en bordure des pistes de ski des nombreuses stations de la région. Je regrette le côté sauvage des jours passés dans la Sierra où le fort sentiment d’isolement apportait une saveur particulière à mes journées de marche.

Tiens, un trail magic ! Hmmm, des hot-dogs, des cup cakes, des fruits frais et des boissons fraîches. La civilisation ça a des bons côtés aussi. Merci Diggy !

Diggy (thru-hiker 2018)

Je plante ma tente sur un magnifique et grand site de bivouac qui offre une vue incroyable sur le lac Tahoe. Je savoure par avance la soirée que je vais passer seul dans cet environnement exceptionnel. Une demi-heure plus tard, alors que je fais ma toilette et la lessive à la rivière un peu plus bas, un autre randonneur vient monter sa tente 20m à côté de la mienne. Mais punaise, ce site est gigantesque ! Pourquoi ? Est-ce qu’il faudra que je lui fasse un câlin avant de dormir aussi ?

Allez Pepe, respire un bon coup et va faire connaissance avec ton voisin d’un soir.

11 juillet, mile 1141 à 1167 (2316m)

Un élégant parcours d’une douzaine de miles en crête permet de joindre Donner pass et sa station de ski. De là, mon but est de faire du stop jusqu’à Truckee pour acheter une paire de bâtons. La deuxième voiture s’arrête. C’est Bob qui descend à Truckee pour faire une petite course. Il me laisse dans un magasin de sport à l’entrée de la ville et propose de me ramener au trail après mon achat. Les prix dans ce magasin sont délirants. Pour 120$, je repars avec 2 piquets lourds comme des enclumes, sur lesquels le fabricant (Leki) a eu le culot d’écrire « light weight design’. C’est deux fois le prix de mes bâtons italiens (Fizan) qui étaient deux fois plus légers.

Col de 7h du matin
You-hou !

Je me console avec un hamburger géant au restaurant du col de Donner pass que m’a recommandé Bob.

Je dois encore traverser une vallée et son autoroute avant de retrouver un environnement un peu plus sauvage. Le parcours alterne des descentes dans d’épaisses forêts où les moustiques sont enragés puis des remontées sur des crêtes dégagées. Je laisse derrière moi plusieurs sites de bivouac infestés de moustiques. Je finis par m’arrêter à proximité d’une riviere où la présence des petits nuisibles est acceptable. De toute façon, il est tard et grand temps de se poser.

Col de 7h du soir

12 juillet, mile 1167 à 1191 (1600m)

Le paysage n’a maintenant plus rien à voir avec celui des environs du lac Tahoe. Le chemin évolue dans un environnement de forêts. Enfin, pas tout à fait. Le matin il parvient à circuler sur des crêtes qui dominent la forêt et dont les roches d’origine volcanique produisent des formes tarabiscotées . On a un peu l’impression de se déplacer sur des îles au milieu d’un océan vert. De temps en temps, on plonge sous la canopée, pour en ressortir quelques temps plus tards sur une autre île. L’après-midi midi, on continue à perdre de l’altitude et j’établis mon campement à côté d’un petit torrent. Toilette, lessive.

Demain, je serai à Sierra city, un village où j’espère pouvoir faire un ravitaillement de 5 jours jusqu’à Belden.

Bon, je vous laisse. Je dois aller au Canada.

* hiker box : emplacement où les hikers déposent ce dont ils n’ont pas ou plus besoin. Il y a une hiker box dans tous les endroits habitués à accueillir des hikers.

Pour ceux ou celles qui n’ont pas trouvé la marmotte dans mon précédent article, vous la verrez sans doute sur l’image un peu moins compressée (en bas au milieu).


9 réflexions sur “South lake Tahoe – Sierra city

  1. Bonjour Nicolas,
    Ton aventure est magique, les photos sont magnifiques,.
    Merci pour tes, récits…
    Bon courage pour la suite.
    Jean Luc rentre demain du Maroc avec ton bien dans ses valises.
    Bizzz
    Jean Luc et Sarah.

    Aimé par 1 personne

  2. Hey Bro! Très très beau, as usual.

    PS : n’oublies de m’envoyer l’adresse mail de tu sais qui pour tu sais quoi… J’espère que le message codé est assez clair. attends, je vais essayer de faire du style radio londres : « tibidibidibidibidi – les français parlent aux français : « Prête-moi ta bagnole », je répète : « Prête-moi ta bagnole ». Ah bah c’est sûr que là, y a pas plus clair 😀

    Aimé par 1 personne

  3. j’avoue que je n’avais pas vu la marmotte ! toujours de splendides paysages, même si je préférais les socles granitiques et orgues basaltiques des étapes précédentes – tu dois apprécier d’être en altitude avec les chaleurs qui couvrent la région – je suis étonné de voir toute cette logistique qui existe au long du trail avec même une couturière ! c’est vraiment un univers incroyable. Cela doit être difficile de ne pas se facher avec les trail angels trumpistes…

    si je ne me trompe pas trop, il me semble que tu n’es pas loin de la moitié du trail… déjà un grand bravo !

    et continue de nous faire rêver…

    Aimé par 1 personne

  4. C’est toujours avec le plus grand des plaisirs (en deux mots) que l’on suit tes pérégrinations ! D’autant plus que l’ on a un été exécrable jusqu’à présent avec des records de pluviosité pulvérisés, et des dégâts conséquents dans certaines régions (grand Est..) Maisons inondées, champs détrempés, récoltes compromises…
    On note malheureusement plusieurs décès en Allemagne !
    Et au Maroc ainsi qu’en Espagne une bulle chaude (autour de la cinquantaine de degrés Celsius !)
    Il y a toujours eu des aléas climatiques, mais leur fréquence semble nettement s’accélérer !
    Ajoutons à cela une reprise généralisée de la pandémie à l’échelle internationale )
    Dans ces conditions, ton blog est une fenêtre ouverte sur l’extérieur et l’inattendu ! Il fait du bien pour parler simplement mais d’une manière authentique ! L’informatique et les nouvelles technologies nous permettent de vivre ce trek par procuration. Un grand merci à toi !

    J'aime

  5. Coucou, tes photos sont toujours aussi belles! J’espère que tu progresses comme tu le souhaites. Visiblement il fait beau. J’espère que tes nouveaux bâtons vont faire le job. Courage, avec Peggy on pense à toi, à bientôt !

    Aimé par 1 personne

  6. Salut Nicolas !
    J’ai vu la marmotte (au bout à G du tronc d’arbre) !
    Merci pour ces épisodes qu’on attend tjrs avec impatience et bravo pour les photos.

    Amicalement

    Jean-Louis

    J'aime

  7. Toujours un immense plaisir de prendre connaissance de tes nouvelles aventures ! Trop fière toi mon parrain ! Ces mes paysages me rappellent ceux que nous avons côtoyés lors de notre road trip de 2016 avec Maman et Anouchka (sur tes recommandations ;)) . À mon goût, sûrement parmis les plus beaux endroits que j’ai eu la chance de visiter. Bon je te laisse, tu dois aller au Canada !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s