Tehachapi – Tehachapi

Mercredi 26 mai, Nero day à Tehachapi

Tehachapi s’étend dans une large et belle vallée à une altitude de 1200m. C’est une ville à l’américaine de 15000 habitants : une large avenue « main street » vers laquelle convergent des rues bordées de maisons coquettes. Son nom serait d’origine indienne, plus précisément de la tribu Kawaiisu et signifierait « ascension ardue ».

Il n’y a pas de centre ville. Les hôtels, les commerces, la poste sont dispersés et le hiker doit parcourir de nombreux miles pour remplir son sac à dos avant la prochaine étape. Heureusement, les trail angels sont nombreux et ils s’arrêtent facilement pour proposer aux hikers au bord de la route de les emmener ici ou là.

Ravitaillement fait, un peu de  marche et un peu de stop me permettent de retrouver le trail là où je l’ai laissé. Je suis accueilli par une petite équipe de hikers que je connais bien autour de Magic Man, un trail Angel qui m’accueille avec une boisson fraîche.

Tiger Blood, Magic Man, Ana, Tree trunk

Magic Man se poste ici pour offrir des boissons fraîches à la saison où passent les hikers depuis qu’il est à la retraite. Ça fait 6 ans. « Une fois à la retraite je cherchais quelque chose à faire qui me permettrait de continuer à me rendre utile. »

Les ampoules sous mon talon s’étaient faites discrètes ce matin, mais elles ont été ravivées par la marche du jour et le poids du sac avec ses sept jours de nourriture nécessaires pour rejoindre Kennedy Meadows. Le soir sous ma tente, je les perce  avec une aiguille comme indiqué par Boomerang et je laisse un petit fil de couture les traverser de part en part pour faciliter le drainage. Je suis un peu inquiet. On verra demain.

Jeudi 26 mai, mile 558 à 566

Un saut de puce de 8 miles sur une crête balayée, sous le vrombissement des éoliennes animées par un vent puissant et me voici arrivé à Cameron Valley. Les douleurs aux talons et l’inspection des pieds ne laissent aucun doute : je dois m’arrêter de marcher pour quelques jours et traiter en profondeur mon problème d’ampoules. Je suspecte que mes nouvelles chaussures sont un peu trop grandes et qu’elles sont à l’origine du problème. La mort dans l’âme, j’appelle un trail angel qui veut bien me ramener à Tehachapi où je trouve une chambre d’hôtel pour la nuit.

Ted, trail Angel propose sur Facebook un voyage à Kennedy Meadows demain. Je réserve une place dans sa voiture. Kennedy Meadows, est l’étape qui précède la partie très montagneuse du parcours. On peut y acheter du très bon matériel de randonnée. J’espère y trouver des chaussures mieux adaptées.

Vendredi 27 mai

L’arrivée à Kennedy Meadows est un moment symbolique pour les hikers : ils en ont fini avec les 700 miles de végétation aride du sud de la Californie. Ici on est à 2000m d’altitude et on sent la proximité des sommets de la Sierra Nevada au programme des PCT hikers pour les prochaines semaines. J’attends ce moment depuis très longtemps et je me sens tristement spolié par mon arrivée en voiture ici aujourd’hui.

Nécessité fait loi. Je choisis une paire de chaussures Astral TR1 scuffler et c’est le retour vers Tehachapi.

Mes ampoules semblent résorbés. J’ai l’espoir de pouvoir repartir demain.

Quelques kilomètres à pied dans la ville pour tester mes nouvelles chaussures détruisent immédiatement cet espoir : les ampoules sont là. Le mal semble profond. Je suspecte que la corne qui s’est formé sous mes talons est à l’origine du problème. Un traitement de fond et un repos de quelques jours s’imposent.

Ted et sa femme Cheryl acceptent de m’héberger pendant deux jours pour me permettre de me reposer et limiter mes déplacements à pied dans la ville.

Samedi 28 mai

Je suis accueilli par Ted et Cheryl dans leur maison. Cheryl, quel nom parfait pour une trail Angel sur le PCT ! Il évoque Cheryl Strayed bien sûr, auteur de Wild, le livre qui m’a poussé sur le PCT. Ils sont tous les deux d’ardents supporters de Joe Biden. Dès mon arrivée, je commence mon traitement de fond : bain de pieds dans l’eau salée et application de vaseline sur la peau sèche de mes talons pour lui redonner un peu d’élasticité. Et puis surtout repos.

Maverick et Happy, deux jeunes hikers canadiens nous rejoignent dans l’après midi. Cheryl nous régale avec un beef stew et on finit là soirée devant un gentil film américain.

Dimanche 29 mai

Le traitement continue et il semble produire ses effets. Je décide de rejoindre le trail ce soir pour dormir au trailhead et pour reprendre la marche lundi matin.

Backyard of Ted & Cheryl

Ted nous propose de déjeuner au red house BBQ. Proposition immédiatement acceptée.

BBQ with Maverick & Happy

Ted et Cheryl nous rejoignent ensuite et nous finissons joyeusement l’après-midi dans un bar à bière.

Thank you Ted & Cheryl !

Retour chez Ted et Cheryl pour le dîner puis Ted me conduit au trailhead où je m’installe pour la nuit. Le trailhead est en contrebas de l’aire d’autoroute. C’est aussi une water-cache que les trail angels viennent régulièrement approvisionner en eau. Il y a une espèce de construction glauque qui ressemble à une fusée et dont je n’ai pas bien compris l’utilité. Bref, c’est pas glamour, mais c’est plat et c’est déjà ça.


5 réflexions sur “Tehachapi – Tehachapi

  1. les ribs, le bison, la selle de cheval…le décor est planté, on est au far west ! avec des plats comme ça, tu vas pouvoir affronter la Sierra – bonne route vers le Canada !

    Aimé par 1 personne

  2. Papé et Mamilette ont profité de leur passage à Brignoles pour prendre de tes nouvelles. Il semble que tes ampoules aillent mieux d’après ta position sur la carte. On a hâte de voir des photos de la montagne. Bravo pour ton courage.Mamilette trouve que par chance tu rencontres des gents sympa sur le parcours. Bises de nous trois

    Aimé par 1 personne

  3. Très cher pépé,
    J’espère de tout cœur ❤️ que tes problèmes d’ampoules se sont résolus depuis dimanche dernier.
    Nous suivons tes aventures avec grand plaisir et, c’est vrai, de l’admiration et aussi un peu d’envie (surtout pour le BBQ , l’américain étant souvent délicieux).
    Le trajet a travers la sierra Nevada doit être quelque chose mais ça, nous le découvrirons a la lecture de tes prochains post….
    A bientôt
    Bisous de la famille Garandet.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s