Sunrise trail head – Warner springs

27 avril : mile 60 – mile 76

Le retour vers Pioneer picnic area a été un peu mouvementé. Il s’est fait en stop en 3 morceaux. Ça s’est un peu compliqué quand Matt s’est aperçu qu’il avait laissé son bâton de marche au petit supermarché de Jullian. Retour en stop pour lui pendant que je gardais son sac. Bon, tout s’est bien fini, et nous voilà à proximité du trail dans un endroit de rêve.

Pour dire la vérité,  on reprend le trail quelques miles en aval de l’endroit où on l’avait laissé, mais le stop ça suffit. Il est 10h30, on s’est levés à 6h, on a envie de marcher.

Le chemin descend tranquillement de 2700 pieds sur 15 miles. On passe progressivement d’une végétation de montagne, à la garrigue puis à une végétation de désert. La nature est d’une beauté sauvage un peu hostile. On se sent un peu comme des invités intimidés.

Nous marchons en silence. Matt me suit. Il reste derrière dans une sorte de méditation.

Couleuvre en train de faire passer un mauvais moment à une souris
Le trail se poursuivra demain de l’autre côté de la vallée San Felipe
Vallée de San Felipe

Juste avant d’arriver dans la San Felipe Valley, nous croisons deux rangers qui nous font passer un (gentil) contrôle. Vous avez un permis PCT ? Quelle était votre date de départ ? Avez-vous votre permis feu pour la Californie ? Happy hike guys !

San Felipe valley

17h, arrivée dans la vallée désertique de San Felipe à la route de scissors crossing. Les prochains lieux de bivouac sont encore loins et il est tard. On décide de faire du stop pour se rendre au camping de stagecoach trails situé à 3 miles. Une voiture qui arrive en sens inverse s’arrête. La conductrice nous informe qu’elle veut bien nous emmener au camping, mais préfère nous prévenir que son chien assis à côté d’elle n’aime pas les étrangers. Même pas peur, on s’installe et nous voilà inspectés en détail par le chien qui finit son inspection par un bon coup de langue de bienvenue. C’est fou comme on se fait vite de nouveaux amis sur le PCT !

28 avril, mile 76 à 94

Nous voilà de nouveau sur la route de Scissors crossing à 7h. Une voiture s’arrête et nous emmène au départ du trail.

La montée se fait dans une jolie lumière qui joue avec la végétation du désert.

La température monte vite. Le trail prend de l’altitude. Vers 14h, nous arrivons à la water cache de San Felipe Hill où nous rechargeons nos bouteilles.

Water cache bien fournie. Merci les trail Angels !

Après une bonne pause et encore 3 miles, je décide de m’arrêter sur un joli emplacement de bivouac. Matt a encore envie de marcher. On se sépare pour ce soir. On se retrouvera sans doute plus loin sur le chemin. Et puis la perspective de marcher seul de nouveau est loin de me déplaire. Nous sommes une dizaine de hikers éparpillés sur cet emplacement, mais on se retrouve pour manger ensemble et pour assister au coucher du soleil.

29 avril : mile 94 à 112

Intoxication alimentaire cette nuit, un peu compliquée à gérer avec la proximité des autres hikers qui bivouaquaient à proximité : s’isoler, respecter les règles du « Leave no trace » et surtout retrouver sa tente après tout ça !

6h30, je suis le dernier du groupe à partir. Je me sens rétabli. Le chemin descend tout doucement en suivant les plus et les replis de la colline.

Un serpent qui prend le soleil me regarde arriver en bâillant. Il est assez imposant et je ne sais pas bien comment poursuivre ma route. Je m’assois au bord du chemin en attendant qu’il veuille bien me laisser passer. Au bout d’un moment il s’adresse à moi.

– Salut Donqui ! Tu permets que je t’appelle Donqui ?moi c’est Bav. Mon vrai nom c’est Bavard, mais tout le monde ici m’appele Bav

Évidemment, je me demande ce qui est en train de m’arriver.

– Comment tu connais mon nom ?

– Laisse tomber les questions. Tu es connu par ici et c’est tout. Tes petits états d’âme, ça nous fait bien marrer. Mais t’inquiète Bro’, on t’a à la bonne.

Rassuré, je lui demande « du coup, t’as pas l’intention de me piquer ? »

– Non, tu me respectes, alors pourquoi tu veux que je te pique ? Et il reprend « non, c’est pas vrai. C’est des conneries ça. C’est plutôt que j’ai bouffé un gros lézard la semaine dernière dont la digestion devrait me prendre encore les 3 prochaines semaines. » Et là il se tord de rire.

Un peu plus tard, me voyant pensif, il plisse ses pupilles et me demande ce qui me tracasse. Je lui parle de « plus belle petite sœur ever » qui passe un mauvais moment à cause du fucking virus.

– oui ça aussi, je suis au courant. Il faut dire que vous l’avez bien cherché. Mais t’inquiète Bro’, elle sera bientôt de nouveau en pleine forme

Content de cette bonne nouvelle, je lui demande si je peux le prendre en photo.

– Oui, bien sûr, c’est 10$

Je ressens alors un grand moment de lassitude. Lui s’en va dans un grand rire.

La voie est libre et je poursuis mon chemin. J’espère seulement que c’était pas un serpent à sornettes.

💯 miles !

J’arrive vers 8h30 à Barrel Spring, une jolie source ombragée. Pause dans la fraîcheur. Remplissage de gourdes. Il me reste 8 miles jusqu’à Warner Springs.

Le chemin circule alors dans une jolie prairie.

Vers 11h, j’arrive à Eagle Rock, un des lieux mythiques du PCT où je retrouve ma bande de la veille pour une séance photos.

Jim, Lisen, Din, Seb, Donqui, Frish

12h30, Il commence à faire très chaud. C’est l’heure pour une longue pause.

Les 3 miles qui me séparent de Warner Springs se déroulent le long d’une rivière dans l’ombrage de chênes majestueux, parmi les écureuils et les lapins. Il est 15h quand j’arrive à Warner Springs.

Le community center habituellement le lieu où les hikers viennent reprendre des forces à Warner springs est un des lieux mythiques du PCT. Mais on ne fait pas étape ici cette année pour cause de pandémie. Après avoir récupéré mon colis et fait quelques achats supplémentaires à la petite station service, je reprends mon chemin pour arriver 2 miles plus loin à un joli site de bivouac près d’une rivière. C’est l’occasion de faire un nettoyage intégral. Je me sens bien pour poursuivre la route.

Bon, je vous laisse. Il faut que j’aille au Canada !

Prochaine étape Idyllwild.


2 réflexions sur “Sunrise trail head – Warner springs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s